Entretenir son bac à graisse : une intervention à réaliser tous les 6 mois

Vous êtes un particulier ou un professionnel ? Vous vous posez des questions sur la meilleure façon d’entretenir votre bac à graisse ? Pour éviter les nuisances olfactives et l’encrassement de vos canalisations, il est important de faire une intervention tous les 6 mois.

Comment fonctionne un bac à graisse ?

Si vous êtes un restaurateur à Paris 12, posséder un bac à graisse est une obligation. En revanche, un particulier doit s’y soumettre si la fosse de ses eaux usées se trouve à plus de 10 m. Le principe de fonctionnement de cet équipement est celui de la décantation. Les eaux de cuisine, de salle de bain et de machine à laver se jetteront d’abord dans la cuve pour subir une sorte de filtre. Les déchets solides restent au fond du récipient tandis que les graisses stagnent à la surface. En revanche, les eaux sortiront par un tuyau d’évacuation en dessous.
Pour une habitation cette installation de plomberie est de 200 litres s’il ne reçoit que les eaux de cuisine et de 500 litres s’il est utilisé pour l’ensemble des eaux de votre foyer. Pour les professionnels sa dimension est bien supérieure.

Comment entretenir un bac à graisse ?

Aucune obligation n’est mise en vigueur pour le délai d’entretien d’un bac à graisse. Cependant, il est conseillé de faire un nettoyage semestriel pour les particuliers et un assèchement mensuel pour les professionnels. La procédure d’entretien d’un bac à graisse consiste à :

  • ôter les graisses accumulées sur la surface ;
  • déverser l’eau du bac ;
  • enlever les boues accumulées sur le fond ;
  • remplir à nouveau le bac avec de l’eau propre.

Dans le 12è arrondissement de Paris, ne pas entretenir son bac à graisse est passable d’une poursuite pour nuisance olfactive. Il est interdit de vider soi-même son bac à graisse d’après l’article L 541-3 du code de l’environnement. Les déchets doivent être traités de façon spéciale. En enfreignant la loi, vous vous exposer à une sanction. Vous devez faire appel à un artisan plombier à Paris agrémenté pour le faire. Vous pouvez également souscrire un contrat de maintenance auprès de votre plombier Paris 12 pour ne pas avoir à chercher tous les 6 mois.

Locataire ou propriétaire, qui doit payer le plombier parisien ?

Si vous êtes un propriétaire et habitez dans votre maison, c’est à vous d’acquitter la facture du plombier pour ce service. En outre, le décret n° 87-712 du 26 août 1987 désigne le locataire comme le responsable de la maintenance de son bac à graisse. Normalement, cette responsabilité doit être stipulée dans les clauses du contrat de location. Elle est considérée comme un entretien d’usage. En revanche, si cette clause n’y est pas mentionnée, le propriétaire est tenu de prendre en charge le paiement.
Le nettoyage du bac à graisse fait partie d’un service de plomberie. Pour effectuer ce travail,  des plombiers à Paris 12e sont agrémentés par les services sanitaires. Effectivement, à cause de mauvaises odeurs occasionnées, il ne peut être fait que par des professionnels.

%d blogueurs aiment cette page :